Rythmologie interventionnelle
Pace maker et défibrillateur. Traitement des troubles du rythme cardiaque, ablation de fibrillation auriculaire, ablation de tachycardie ventriculaire
Cardiologie interventionelle
Coronographie, Angioplastie coronaire, CTO Occlusion Chronique Totale
Cardiologie structurelle
L’ARTERIOGRAPHIE. Tavi, fermeture de l'auricule gauche, valvuloplastie aortique, fermeture fuite paraprothétique, fermeture CIA/CIV, mitraclip.
Imagerie en coupe
Scanner coronaire, IRM cardiaque, équipement médical.
Rechercher

Valvuloplastie aortique

Maladie des valves

  • Rétrécissement aortique
  • Insuffisance aortique
  • Insuffisance mitrale
  • Rétrécissement mitral

 Epidémiologie

 

Quelques repères :

Les maladies des valves du Coeur gauche (aortique et mitrale) sont beaucoup plus fréquentes que celles du Cœur droit (tricuspide et pulmonaire).

Chez l’adulte, dans les pays occidentaux :
Le rétrécissement aortique (RA) est la maladie des valves la plus fréquente. Une valvulopathie du coeur gauche sur deux est un RA. C’est typiquement une maladie du troisième âge.

  • L’insuffisance mitrale (IM) est la valvulopathie la plus fréquente après le RA, représentant environ un tiers des valvulopathies.
  • L’insuffisance aortique (IA) est plus rare (environ 10 %) et souvent associée à des anomalies de l’aorte.
  • Le rétrécissement mitral (RM) est devenu rare en France (environ 10 %). Il se rencontre préférentiellement chez des personnes immigrées et concerne plutôt les femmes.
  • L’endocardite infectieuse est une infection des valves qui peut survenir sur une valvulopathie préexistante. Il s’agit d’une maladie particulièrement grave…

Maladies des valves

Les maladies des valves ne sont pas fatales.
En France, les maladies cardiovasculaires sont le premier motif de consultation médicale et d’hospitalisation et la principale cause de mortalité.

Saviez-vous que votre Coeur bat environ 70 fois par minute au repos ? Soit plus de 100 000 fois par jour. Il propulse le sang dans votre organisme à raison de 4 à 5 litres par minute. C’est pourquoi avec l’âge, le coeur vieillit, les artères et les valves s’abîment. Les valvulopathies (maladies des valves) sont des maladies fréquentes dont les causes se sont modifiées avec l’amélioration des conditions sanitaires. Ces causes sont congénitales (présentes dès la naissance) ou acquises. Elles sont les suivantes :

  • LE VIEILLISSEMENT : la majorité des valvulopathies (50 à 80 %) en France est liée au vieillissement du coeur. Elles sont dites « dégénératives ». C’est la cause la plus fréquente du rétrécissement aortique.
  • L’INFLAMMATION : le rhumatisme articulaire aigu (RAA) est une maladie survenant plusieurs années après une angine bactérienne (à streptocoque A) mal soignée et qui entraîne une inflammation des articulations et du Coeur.
  • L’INFECTION : la maladie des valves peut survenir à cause d’un germe en circulation dans le sang qui se fixe sur une valve du coeur et crée une infection locale (ou abcès). C’est l’endocardite infectieuse. Les infections des valves sont d’autant plus fréquentes que celles-ci sont déjà abîmées.
  • LES MALADIES VALVULAIRES « FONCTIONNELLES » : les valves ne sont pas atteintes directement mais l’anneau auquel elles sont fixées se dilate et les valves perdent de leur étanchéité. Cela concerne essentiellement la valve mitrale. C’est le cas par exemple quand le coeur gauche augmente de volume au cours de l’insuffisance ventriculaire gauche.

Les défaillances de la valve aortique

Le rétrécissement aortique (RA)

C’est une maladie de la personne âgée, notamment de l’homme de plus de 70 ans.
La surface de l’orifice aortique se rétrécit ce qui gêne l’éjection du sang par le ventricule gauche.
Quand la surface de la valve aortique est inférieure ou égale à un quart de l’orifice normal, l’obstruction est critique. Il est nécessaire d’intervenir si cette obstruction est à l’origine de symptômes !

L’insuffisance aortique (IA)

La racine de l’aorte et la partie initiale de l’aorte ascendante se dilatent :

  • les valves ne sont alors plus jointives. Lors de la phase de relaxation du coeur (diastole), du sang reflue de l’aorte vers le ventricule gauche.
  • Il peut également s’agir d’une atteinte ne touchant que la valve (RAA, endocardite).
  • La situation est critique quand plus de la moitié du volume de sang éjecté dans le ventricule gauche est rejeté.

les défaillances de la valve mitrale

L’insuffisance mitrale (IM)

C’est une anomalie de la structure de la valve mitrale (la maladie de Barlow notamment) qui entraîne une fuite progressive à l’âge adulte, parfois chez le sujet âgé.
L’insuffisance mitrale empêche la fermeture complète, étanche, de l’orifice mitral.
Au moment de sa contraction, le sang du ventricule gauche reflue dans l’oreillette gauche en raison de cette perte d’étanchéité.

Le rétrécissement mitral (RM)

Il est de plus en plus rare car il était essentiellement dû au rhumatisme articulaire aigu. les défaillances de la valve mitrale
La valve mitrale perd de sa souplesse (elle devient fibreuse) et s’ouvre moins. Cela crée un obstacle mécanique à l’écoulement du sang entre l’oreillette gauche et le ventricule gauche. L’oreillette gauche se distend alors, ce qui se répercute en amont sur les poumons puis sur le ventricule droit.

Dès que le médecin a établi le diagnostic, c’est l’importance de la fuite ou du rétrécissement et ses conséquences sur les symptômes ou la fonction du coeur qui déterminent le meilleur moment pour opérer. Il ne faut pas attendre les symptômes pour explorer une maladie valvulaire car la maladie peut évoluer et détériorer le ventricule gauche même en l’absence de symptôme (en particulier en cas d‘insuffisance mitrale ou d’insuffisance aortique).

d’après l’éditorial du Pr Bernard Iung (Livret de la Fédération Française de Cardiologie) Fedecardio

EnglishFrench