Rythmologie interventionnelle
Pace maker et défibrillateur. Traitement des troubles du rythme cardiaque, ablation de fibrillation auriculaire, ablation de tachycardie ventriculaire
Cardiologie interventionelle
Coronographie, Angioplastie coronaire, CTO Occlusion Chronique Totale
Cardiologie structurelle
L’ARTERIOGRAPHIE. Tavi, fermeture de l'auricule gauche, valvuloplastie aortique, fermeture fuite paraprothétique, fermeture CIA/CIV, mitraclip.
Imagerie en coupe
Scanner coronaire, IRM cardiaque, équipement médical.
Rechercher

MitraClip

MITRA CLIP

 L’insuffisance mitrale

L’insuffisance mitrale est la seconde valvulopathie la plus fréquente en Europe chez les patients adressés en milieu hospitalier. Cette dysfonction de la valve mitrale entraîne un défaut de coaptation des deux feuillets de la valve mitrale conduisant à un reflux de sang depuis le ventricule gauche vers l’oreillette gauche durant la systole ventriculaire.

 

  • L’insuffisance mitrale peut être primaire (organique) par destruction de l’appareil valvulaire ou sous valvulaire. Les deux étiologies principales des IM organiques sont de nos jours la dégénérescence fibro-elastique et la maladie de Barlow. Ces deux maladie induisent des modifications valvulaires et sous valvulaires pouvant aboutir à des ruptures de cordages responsables d’une fuite mitrale importante.

Ces lésions primaires aboutissent à un remodelage du ventricule gauche entraînant sa dilatation secondaire (1).

 

  • L’insuffisance mitrale secondaire (ou IM fonctionnelle) est fréquemment rapportée chez des patients ayant un remodelage du ventricule gauche induit par une cardiomyopathie idiopathique ou ischémique. Les déformations géométriques et anomalie de contrcation . Par conséquent, la coaptation de la valve mitrale sera incomplète par la traction exercée de l’appareil sous-valvulaire sur une valve anatomiquement normale (1).

Au total, la dilatation du ventricule gauche est la conséquence de l’insuffisance mitrale primaire et elle en est la cause principale dans l’insuffisance mitrale secondaire. Cette pathologie est grave car responsable de 22% de décès toute cause à 5 ans, de 14% de décès d’origine cardiaque.

Les facteurs qui grèvent le pronostic de cette pathologie sont les symptômes, l âge, l’hypertension pulmonaire , la dilatation de l OG, la FA et la sévérité de la régurgitation mitrale, la présence d’une coronaropathie , la dysfonction VG.

 

  • Stratégies thérapeutiques :

La traitement de l’insuffisance mitrale sévère symptomatique est avant tout chirurgical avec soit un remplacement  valvulaire soit une réparation de l’appareille valvulaire appelé plastie mitrale.

Cependant pour des patients trop fragiles ou contre indiqués à la chirurgie, il existe une alternative en cous de développement appelé MITRACLIP.

Qu’est ce que le MITRACLIP ?

C’est une technique innovante qui permet  une réparation de la fuite mitrale par voie percutanée.

Cette technique consiste à mettre en place un ou plusieurs Clips par voie endovasculaire entre les deux feuillets de valve mitrale afin de réduire ou de  faire disparaître la fuite valvulaire.

Nos cardiologues interventionnels participent aux projets de recherche visant à évaluer cette

nouvelle technique de réparation de la valve mitrale par voie percutanée.                                                                                               

CLIP introduit dans l’oreille gauche permettant la fusion de deux feuillets valvulaires

Vue schématique de la mise en place du CLIP

Système permettant l’implantation du CLIP

EnglishFrench